Coup(s) de coeur

Vous découvrirez dans cette rubrique des articles divers et variés qui nous touchent, qui nous parlent et que nous souhaiterions partager

Vous retrouverez dans le dernier numéro de l'Estracelle... Rencontre avec Thomas Suel Venue de loin, une voix qui porte haut par Hervé LEROY

Le 7 janvier dernier à Isbergues.... La vitrine de son chez lui ouvre sur la route, sur les rails des voies ferrées, sur les circulations entre la campagne et la ville. « C’est l’ancien magasin de vélos d’Eugène Dupuis, le premier vainqueur du Grand Prix d’Isbergues », confie Thomas Suel. Parfois, certains nostalgiques de cyclisme ou de leur premier vélo s’arrêtent encore. L’artiste et poète a fait de ce lieu qu’on lui prête son atelier, sa caverne, sa maison d’habitation. Les murs portent les traces de toutes les aventures humaines et artistiques passées par ici. Dans un coin, une pancarte d’homme – sandwich : « Servir le capital / Tu parles d’un idéal. » Auteur et « artiste – compagnon » de Culture Commune, scène nationale du Bassin Minier du Pas-de-Calais depuis 2012, Thomas Suel n’arrête pas, multiplie les créations sur scène, les collaborations avec d’autres artistes musiciens, les résidences d’écriture, les ateliers d’éducation populaire. Sa voix est une voix d’aujourd’hui mais enracinée dans les terres de son enfance et du Pas-de-Calais. Elle porte haut la parole retenue des taiseux et des gens de peu. Sa matière sonore, visuelle, scénique touche nos ressorts les plus intimes. Le poète n’a rien perdu de son authenticité de « gamin du 62 » mais creuse son sillon, et fouaille les mots et les sons. Thomas Suel avance, cherche, et n’a pas fini de se coltiner avec les champs ouverts de la poésie. « Nous sommes tous du sol, nous sommes tous du ciel, nous sommes tous du sol, du ciel et du soleil », écrit-il. L’écriture de Suel révèle le lecteur à lui-même, à ce qu’il a de plus profond, avec ses failles, ses oublis, ses glissements de mémoire. Une œuvre est en train de naître.

Vous souhaitez nous faire partager vos coups de coeur ? Envoyez-nous un courriel dans la rubrique contact .